Jul 1, 2010 EC Ecuador

By Aurelie Dagneaux, KF11, Ecuador

The minimum monthly wage in Ecuador for a 40 hours week. Farmers earn $200-$300 a month. Teachers, $500 to $1,500. Executives, $1,000 to $1,500.
Per capita income in Ecuador is $3,700 yearly, which means $300 a month on average.

Not very high, especially related to living costs.

Food expenses make up to 50% of spending in the Andes; ~ $100 a month. That’s why farmers grow for their family. Cheap lunch costs $1.5 to $2.5; restaurants around $10-15.

Housing represents a good 30%. Renting a flat can be as cheap as $70 a month in rural areas (but wages are in the $200 range), -compared to $200-500 for big cities like Quito and Guayaquil-, where salaries are $500-$1,500. Water and electricity add another $10-15 a month.

Clothing cost the same as in the US, even more expensive for brands.
Education is free
for children, but universities cost $2,000 a year.
Public transportation
(bus) is quite cheap at $1 per hour (the largest trip Quito- Cuenca, costs $12 for 12 hours). Hotels used to be cheap but prices are rising. Flights cost the same as in Europe/US.

More expensive than the US or Europe

  • Cars: from $20,000 for pick-ups (the only ones with motorcycles that can handle the Andes (lack of) roads) and even $13,000 for the Logan (that sells at $6,000 in France…)
  • House equipment. At minimum $25 a toaster, $400 a fridge and $200 an oven, I made the choice to live without them myself…
  • Electronics are especially expensive. Same price for TVs as in our countries. Cameras, computers, mobile phones,… are more expensive than in the US. That’s why the lucky ones -that can afford the trip or have family there- fly to the US to buy electronics. That’s also why law forbids entering the country with more than 1 computer and 2 cameras…

So, how do they manage?
Some receive remittances from families in the US or Spain. But the Spanish source is almost dried as unemployment rose in Spain, and migrants came back to Ecuador. The crisis even hit badly the US source.

The poorest get a government stipend, up to 200$. But often, it’s their only income. No unemployment money for the 8% jobless.

People rely on families. In Ecuador -more than anywhere else- you must assist, provide housing and food to your family if able to.
People share houses with family. Until marriage, you live with your parents. Then, you can share the house with your parents-in-law. If you divorce, you go back to Mom (and Dad’s)…Living alone is socially unacceptable (except in Quito).

People take credit. Consumption and dwelling loans are quite popular. Consumption loans represent 30% of my MFI’s portfolio. They charge 12.9% interest rate for $100 to $20,000 loans, vs 18% for microcredit.

I wonder how people can deal with those loans (even microcredit loans).
Good thing in Ecuador: credit providers must check with credit bureau the borrower’s indebtedness level, before granting a loan. Maximum allowed indebtedness is 50% of income (30% for microcredit), and that even includes credit cards and phone bills.

Yet, repaying a one year $1,000 loan at 18% interest, plus savings and fees, means repaying $1,138 in the end, almost 100$ a month. Definitely a challenge when you earn 200$ monthly. Yet, they do manage. The low default rate of my MFI (less than 1%) proves it.

What can you purchase with a $1,000 loan in agriculture?

Land to cultivate costs about $3,500-$4,000. A milk cow, $800 to $1,500. Pigs go from $40 for small to $150 for big ones (that can be sold as ham). Chickens cost $50.
Compost and crops prices are reasonable, but fertilizers are expensive at $80 a quintal.

As such, they always look for other income sources. Look at San Jose’s borrowers’ profiles; you’ll see farmers also being civil servants, and willing to open a shop to make both ends meet.

Education is viewed as the path to succeed. They all want their children to graduate from University to rise above the 1,000$ line. They work hard to pay for their kids’ studies.
Help them achieve that by making a loan!

—————————————————————————————————

Le salaire mensuel minimum en Equateur pour 40h de travail par semaine. Les agriculteurs gagnent 200-300$ par mois ; les profs, 500 à 1500$; les cadres, 1000-1500$.
Le PIB /tête en Equateur s’élève à 3700$ par an, soit environ 300$ par mois

C’est peu, surtout rapporté au coût de la vie

La nourriture représente jusqu’à 50% des dépenses d’un ménage Andin, ~100$ par mois. C’est pourquoi, les agriculteurs cultivent pour nourrir leur famille. Un déjeuner bon marché vaut 1,5 à 2,5$, un restaurant 10-15$.

Le logement représente 30%. Louer un appart en zone rurale coûte 70$ (pour un salaire moyen de 200$) vs 200-500$ pour les grandes villes comme Quito ou Guayaquil, où les salaires atteignent 500-1500$. L’eau et l’électricité rajoutent 10 à 15$ par mois.

Les vêtements coûtent aussi cher qu’en Europe, voire plus pour les marques.
L’école est gratuite
pour les enfants, mais l’Université coûte 2000$ par an.
Les transports
publics (bus) sont bon marché, on paie à l’heure (1$/heure). Les hôtels étaient bon marchés, mais deviennent chers. Les vols sont aussi chers qu’en Europe.

Plus cher qu’en Europe ou aux US

  • Les voitures : à partir de 20 000$ pour un 4×4 (les seuls à supporter les routes Andines, avec les motos…) et la Logan coûte ici 13 000$ (vs 7600€ en France)
  • L’équipement de la maison : un grille-pain coute 25$ ; un frigo, 400$ et un four, 200$. A ce prix là, même moi j’y ai renoncé…
  • L’électronique est particulièrement chère. Une télé coute aussi cher qu’en Europe. Appareils photos, ordis ou téléphones portables, plus chers. C’est pourquoi, ceux qui peuvent s’offrir le voyage ou ont de la famille aux US, vont faire leurs courses là-bas. La loi interdit l’importation de plus d’un ordi et de 2 appareils photos par personne.

Comment font-ils ?

Certains reçoivent de l’argent de la famille aux US ou en Espagne. Avec la hausse du chômage en Espagne, et le retour au pays des Equatoriens, cette source se tarit. La source américaine aussi a été durement affectée par la crise.

Les plus pauvres reçoivent une aide du gouvernement, 200$ par mois. C’est souvent leur seule source de revenus. Pas d’allocations pour les 8% de chômeurs

Les gens comptent sur leur famille. En Equateur, plus qu’ailleurs, les gens ont obligation d’aider leurs proches, de leur fournir à manger et un toit s’ils le peuvent.
Les gens partagent leur maison avec toute la famille. Ici, on vit chez ses parents jusqu’au mariage, parfois avec ses beaux-parents après, et on retourne chez Papa-Maman en cas de divorce…Vivre seul ne se fait pas, sauf à Quito.

Les gens s’endettent. Les crédits à la consommation et pour le logement font fureur. Ils représentent 1/3 du portefeuille de mon IMF. Les taux d’intérêts s’élèvent à 12,9% vs 18% pour le microcrédit

Comment les gens font-ils pour payer ces crédits (y compris les microcrédits) ?

Bonne nouvelle : en Equateur, les institutions de crédit doivent vérifier le niveau d’endettement de l’emprunteur avant d’accorder un prêt. Vous pouvez vous endetter jusqu’à 50% maximum de vos revenus pour des crédits conso, 30% pour le microcrédit. Cartes de crédit et factures téléphoniques sont enregistrées à la centrale des risques.

Néanmoins, repayer 1000$ de crédit sur un an à 18% de taux d’intérêt, avec frais et épargne obligatoire, signifie repayer 1138$, soit presque 100$ par mois. Pas évident, quand on gagne 200$/mois…Pour autant, ils y arrivent. Les faibles taux de défaut de mon IMF (<1%) le prouvent

Que peut-on se payer avec un crédit de 1000$ ?

Un terrain à cultiver coûte 3500 à 4000$. Une vache, 800 à 1500$. Un petit cochon 40$, un gros (pour faire du jambon), 150$. Un poulet d’élevage, 40$.
L’engrais et les semences ne coûtent pas trop cher, en revanche les fertilisants si : 80$ le quintal

C’est pourquoi, ils cherchent en permanence de nouvelles sources de revenus. Regardez les profils des clients de San José : vous verrez des agriculteurs qui sont aussi fonctionnaires, et qui veulent monter leur boutique pour s’en sortir.

L’éducation est considérée comme la clé du succès. Ils veulent tous envoyer leurs enfants à l’Université, pour qu’ils dépassent les 1000$ par mois. Ils travaillent dur pour payer leurs études.
Aidez les, en prêtant !


Add Your Comments

LendingOnKiva